Calcul des structures en bois (partie 1)

Définitions et vocabulaire

Broche

Tige circulaire cylindrique réalisée généralement à partir d’acier et ajustée précisément dans des avant-trous, et utilisée pour transférer des efforts perpendiculaires à l’axe de la broche.

Contreventement

Effet causé par des actions horizontales dans le plan d’un mur.

Flaches

C’est le manque de bois dans un angle d’une pièce de bois. Cette particularité est liée au débitage du bois. La longueur et l’épaisseur sur les rives viennent réduire la section normale rectangulaire d’une poutre de bois par exemple. Par conséquence, la norme limite le nombre et les dimensions des flaches pour ne pas affecter de manière trop significative la section utile de la pièce.

Gerces de séchage

Elles peuvent être impressionnantes mais elles ne modifient en rien la solidité de la pièce. Il S’agit de fentes longitudinale. des ouvertures qui sont dues au retrait de séchage de la pièce.

Humidité

Masse d’eau dans le bois exprimée comme une proportion de sa masse sèche.

Humidité d’équilibre

L’humidité à laquelle le bois ne gagne ni ne perd d’humidité vis-à-vis de l’environnement extérieur.

Point d’humidité de saturation des fibres

L’humidité à laquelle les cellules de bois sont totalement saturées.

Humidités typique dans les bois de construction

LVL (laminated veneer lumber)

Lamibois, défini conformément à EN 14279 et EN 14374 .

On pourrait l’appeler le bois laminé en strate. Car ce produit est constitué de plusieurs bandes de bois assemblées avec un adhésif dans des conditions contrôlées en usine. Les pièces de bois fabriqués grâce a cette méthodes se déforment moins, sont plus rigides, font moins de retrait qu’une pièce de même dimension en bois massif. On utilise donc cette technique pour produire des poutres, des éléments de rives des planchers.

Module de glissement

Une propriété utilisée dans le calcul de la déformation entre deux éléments d’une structure.

Noeuds

Les noeuds sont peuvent avoir des formes variées. Ce qui compte c’est leur répartition sur chaque face de la pièce de bois a examiner et leur dimensions. (Pour une définition voir le lien).

Platelage de bois lamellé

Un platelage constitué de lamelles de bois massif et disposées parallèlement, connectées par pointes, par tirefonds, par précontrainte ou par collage.

Propriété de rigidité

Une propriété utilisée dans le calcul de la déformation de la structure, telle que module d’élasticité, module de cisaillement, module de glissement.

Poche de résine

Cavité remplie de résine plus ou moins grande.

Poursuivre la lecture

Liste des défauts du bois : http://users.swing.be/warnierjm/glossaire.html
Défauts du bois (dessins) : http://artsurbois.free.fr/fiches/savoir/filbois.htm

Suite : calcul des structures en bois (partie 2)

Crédit photo : iJuliAn @ flickr